Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/02/2013

Une belle fête en l’honneur d’un centenaire !

Cent ans, c’est bien plus que la vie d’un homme, c’est une page complète d’histoire chevauchant deux continents, l’Afrique du Nord et l’Europe, et s’étalant sur deux siècles, le XX éme et le XXI ième.

100 ans  ( Lucien MUNAR).jpg

Papy Lucien comme l’appellent affectueusement tous les membres de la famille, est né le 8 janvier 1913, à Saint Ferdinand un beau petit village perché sur les collines du Sahel. En 1939, Lucien, c’est de lui dont il s’agit, a reçu comme tous ses copains sa feuille de mobilisation. Il a du abandonner sa femme, sa fille et sa ferme et n’écouter que son sens du devoir en allant défendre la France contre l’oppresseur germanique. Après la guerre Papy Lucien vendit pour une bouchée de pain sa petite ferme et se plaça comme gérant dans une exploitation agricole de Mouzaiaville.

Là, il réussit parfaitement son adaptation et devint expert en vinification et culture d’agrumes. Alors que la tranquillité semblait acquise, patatras ! La guerre d’Algérie prend le tournant funeste que tout le monde connait et le départ, l’abandon total de toutes ces années de vie, la fin d’un rêve aussi, sont inéluctables.

Le point de chute pour toute la famille est Lyon, avec une arrivée dans l’indifférence totale, avant de rallier Goudargues puis Sernhac, pour enfin vivre en paix tout en travaillant d’arrache pied ! Mais les années commencèrent à peser lourdement sur ces épaules meurtries. Les problèmes de santé l'obligèrent à se rapprocher de la capitale régionale. Ils ont donc « atterri » au Cres, dans une petite maison agréable, à deux pas de leur fille Lucette et de leur gendre Jean Paul Oliver. Seul depuis aout 2011, Lucien est accompagné au quotidien et très entouré. Très lucide, lui dont la mémoire est toujours aussi vive, continue à se battre au quotidien pour la plus grande fierté de sa famille et de ses amis. Ce samedi 12 janvier 2013 parents et amis ont choisi Vendargues pour fêter en toute convivialité ce nouveau centenaire à l’histoire si riche, où famille, travail et responsabilité ont tenu une grande place.

Les commentaires sont fermés.